JEF 
Août 2021

 
 
  
 
 

L’enfant,
ce dernier poète d’un monde qui s’entête à devenir grand

En feuilletant les 32 pages du nouveau livre pour enfants consacré à Jacques Brel, le dynamisme de la mise en page et les différentes couleurs sont à l’image de la diversité de mon père. Les nombreux dessins tout en douceur de Coraline Rivière évoquent la sensibilité de Jacky, éternel petit garçon rêveur, observateur d’ambiances et de paysages décrits par le chanteur au fil de ses textes, comme le tram 33 et ses rêves de voyage, portés depuis l’enfance.

Au fil du parcours biographique je témoigne, en parallèle aux grands moments de la vie de mon père, de sa fidélité au quotidien, à différentes valeurs comme la simplicité, l’amitié, l’attachement à son pays, la poursuite constante de ses rêves et leurs concrétisations.

Pour Jacques tout commence par ses rêves d’enfant dans lesquels il plonge volontiers, comme on part en voyage, pour fuir l’ennui d’un quotidien où il se sent seul. Jacky parle aux nuages et à son plafond, comme à des amis. Il leur raconte des histoires, invente des personnages, élabore des descriptions, des dialogues. Doucement la passion de l’écriture se construit en lui jusqu’au jour il décide de prendre la plume et de transcrire ses récits dans un cahier.

Je dévoile aux jeunes lecteurs -et à leurs parents- les motivations essentielles d’un homme constamment étonné de sa célébrité et dont l’unique souhait était de raconter des histoires, d’en faire des chansons pour les chanter de tout son cœur. Pour l’avoir souvent observé sur le visage de ce public privilégié, c’est souvent cette énergie, puissante, sincère et généreuse de mon père qui touche les enfants quand ils le découvrent dans les interprétations de son répertoire.   

Au fil de mes commentaires, je décris les traits essentiels du caractère de cet artiste totalement hors normes qui ne chanta que 15 ans sur scène et dont les chansons et mélodies tournent encore aujourd’hui autour de la planète, tel un poète semblable à un satellite aux couleurs de la Belgique, devenu émetteur infatigable du droit de rêver.  

Pour raconter mon père aux enfants, je me suis rapprochée de l’épicentre de son enfance qui me ramena, avec évidence, vers les décors et paysages de la mienne pour y puiser souvenirs et émotions, ces ingrédients communs à tous les enfants, poètes d’un monde qui s’entête à devenir grand

France Brel

 
 
  
 
 
 
 
 

La Fondation Brel présente

 
 
 

Jacques Brel - Mes docs de Belgique

Une nouvelle collection de livres documentaires signée Auzou Belgique pour faire découvrir avec humour et tendresse la Belgique aux enfants !

Un livre écrit par France Brel et illustré par Coraline Rivière. 

Dans ce tome, l’enfant se plonge dans l’histoire et l’oeuvre du grand Jacques Brel.
À la fois chanteur, compositeur, acteur, réalisateur, il a exercé de multiples métiers avec talent. Au fil des pages, les enfants découvrent les grandes étapes de sa vie et ses plus grandes oeuvres. 

Une iconographie bien fournie
Une mise en page dynamique et colorée
Une ligne du temps et un arbre généalogique
Un quiz pour tester ses connaissances
Parfait pour préparer les exposés !

À paraitre le 12 août
À partir de 6 ans
32 pages
Prix : 6,95€ 
Format : 16,5 cm x 22 cm

 
 
  
 
 
Précommander
 
 
 
 
 



Ce dimanche 18 juillet, nous avons applaudi :
Maxime Van Eerdewegh (piano) et Arnaud Guichard (saxophone)

 
 
 Sur la place chauffée au soleil... Les concerts du dimanche 
 
 

Ce dimanche 25 juillet, nous n'avons pas pu applaudir Xavier Locus (piano) et Maxime Stasyk (violon) en raison des conditions météorologiques. Ce concert est reporté au dimanche 5 septembre. 

 
 
  
 
 

Programmation :

Le dimanche 15/08 Chanson française aux sonorités jazz
Charlotte Moors (voix), Tess Le Govic (voix) et Cédric Raymond (piano et guitare)

Le dimanche 22/08 Classique
Mathilde Viane (violoncelle) et Alexis Delporte (violon) et Melissa Dattas (alto)

Le dimanche 29/08 Classique
Imane Bou-Antoun (piano) et Mario Guierre (violon)

Le dimanche 05/09 Classique
Xavier Locus (piano) et Maxime Stasyk (violon)

 
 
 
 
 

Viens, Jef ! - Notre Exposition itinérante 

29 panneaux pour retracer la vie de Jacques Brel à travers citations, extraits d’interviews, chansons, photos, lettres et manuscrits, et commentés par France Brel.
Disponible pour vos événements.
Plus d’informations sur http://fondationbrel.be/exposition-itinerante

 
 
 Nouvelle exposition itinérante 
 
 
 
 
 
 
 
 

France continue à vous présenter les intentions de la chronique qu’elle écrit et l'illustre par un extrait

 Évoquer le parcours biographique d’une personne ne peut se concevoir sans mentionner le contexte familial et historique dans lequel elle baigne. Transmettre les éléments de l’enfance de mon père dans cette chronique m’amène donc avec évidence à le resituer, observateur sensible, sur la trame des évènements de son quotidien. 

Lorsque la guerre est arrivée[1]

Depuis 1938, installée sur la belle place Sainte-Croix à Bruxelles, la Radio belge diffuse de nombreuses chansons, comme, en cette année 1939, La Java bleue interprétée par la chanteuse réaliste Frehel. Les présentateurs de radio annoncent des informations culturelles, comme la présence à Bruxelles de la comédienne française, Edwige Feuillère, qui joue au Théâtre des Galeries La Dame aux camélias, ou encore l’inauguration, le 11 juillet 1939, de la Chapelle musicale Reine Élisabeth.

Le 1er septembre 1939, le Reich allemand entre en guerre contre la Pologne, bombardant Varsovie et Cracovie. 

Depuis le 3 septembre 1939, moment de la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France à l’Allemagne, les armées sont mobilisées mais rien ne bouge, rien ne se passe et la Belgique prône sa neutralité.

Peu de jours après la rentrée scolaire de 1939, le prêtre de la paroisse Saint-Rémy convoque le groupe des enfants se préparant à passer, au prochain printemps, leur communion solennelle. Parmi eux, Jacky, des garçons de sa classe, plusieurs filles aussi dont une certaine Madeleine, gentille, aux cheveux couleur de lin° qui attire le regard de mon père, troublant quelque peu son cœur. 

Aujourd’hui, au retour de l’école, Pierrot affairé, annonce fièrement qu’il vient d’accepter un rôle dans la pièce que préparent les élèves de la Section moderne de son collège. La représentation est programmée pour mars prochain.

Se souvenant avec nostalgie du temps révolu de ses prestations théâtrales, Lisette, enthousiaste, l’encourage et lui promet de lui faire répéter son texte. Mais les répétitions sont peu nombreuses pour Pierrot car dans la comédie d’Eugène Labiche Les Vivacités du Capitaine Tic, le personnage de Baptiste, le rôle de Pierre, se limite à quelques répliques.

Ce 7 mars 1940, en cette fin de journée, il règne un climat de grande effervescence au Collège Saint-Jean Berchmans à Bruxelles. Les professeurs, parents, amis et jeunes gens s’installent bruyamment sur les chaises en bois de la salle des fêtes pour assister à la présentation de la pièce préparée durant de longs mois par les élèves.

La comédie, Les Vivacités du Capitaine Tic à laquelle Pierrot participe raconte le retour de guerre de Horace et de son serviteur Bernard qui, revenant de Chine°, retrouvent Madame de Guy Robert, la tante d’Horace.

Après les trois coups règlementaires, dans un silence respectueux mais joyeux, le public se réjouit des apparitions sur scène des jeunes comédiens aux visages connus.

Lisette, Léonie, Romain et Jacky patientent jusqu’à la scène 4 de l’acte I avant de reconnaître Pierre dans sa livrée qui, d’une voix bien posée, annonce l’arrivée de « Monsieur Désambois ». Ce personnage tente d’organiser le mariage de la jeune Lucille avec un certain M. Magis, promu récemment à la dignité de secrétaire de la Société de statistique de Vierzon°. Jacky reste très attentif durant toute la représentation. À la fin du spectacle, il est très fier de la prestation de son frère et applaudit chaleureusement la troupe des élèves. Il constate aussi l’émotion de sa mère voyant son fils ainé en costume et applaudi par le public présent.

Mon père se réjouit toujours de ces sorties en famille. Elles les mènent parfois vers les belles et grandes salles de cinéma de la ville, comme Le Métropole, inauguré en 1932 et qui accueille 3 000 spectateurs. Son architecte A. Blomme, est le célèbre auteur (entre autres) du bâtiment des brasseries Wielemans-Ceuppens. La façade de ce chef-d’œuvre moderniste, au 30 rue Neuve, déploie un monumental hall vitré en demi-cercle sur quatre niveaux, entouré de larges pilastres et d’un entablement en marbre ocre[2].

Curieux et amateur de divertissements Jacky est toujours très heureux de s’installer dans une salle de cinéma.

Une image contenant homme, photo, personne, tenant

Description générée automatiquement Il y avait à l’écran des gens extraordinaires, infiniment plus extraordinaires que ceux que je côtoyais tous les jours, plus courageux, plus beaux, qui couraient plus vite, qui étaient plus forts en mathématiques ![3].

Le dimanche 28 avril 1940, dans un contexte politique d’attentisme pesant que certains appellent « la drôle de guerre », Jacques fait sa communion solennelle à l’église Saint-Rémy, boulevard du Jubilé à Molenbeek-Saint-Jean.

Pour la circonstance, sa mère met les petits plats dans les grands et compose le menu de fête élaboré en étroite collaboration avec le communiant. Les convives dégustent : Les champignons Jacky, des choux-fleurs étoilés et des poulardes de Bruxelles.

À l’aube du vendredi 10 mai 1940 dans un ciel plus bleu qu’à l’habitude° réveillé par un bruit sourd, toute la famille se précipite à la fenêtre et avec consternation découvre les colonnes d’avions allemands qui déchirent le ciel de Bruxelles.

 Une image contenant habits, personne, photo, portant

Description générée automatiquementLe matin très tôt nous sommes réveillés par les coups de la DCA qui courent après quelques avions allemands qui lâchent quelques bombes sur Bruxelles. Nous ouvrons la fenêtre et regardons les avions[4].

Une image contenant texte, périphérique, mètre, panneau de configuration

Description générée automatiquement Plus tard dans la journée, la famille, réunie autour du poste de radio, écoute la déclaration de Paul-Henri Spaak, le ministre des Affaires étrangères qui, à travers les ondes, s’adresse à la nation :

Hier, après un court moment de détente, nous avons appris que les décisions d’attaquer la Belgique, la Hollande, le Grand-Duché de Luxembourg étaient prises. […] Lorsque vers 8 h. du soir, hier, nous avons appris que ces troupes se mettaient en mouvement, que nos guetteurs et nos informateurs nous ont montré l’armée allemande s’apprêtant véritablement à rentrer en action, nous avons bien compris que cette fois nos espérances étaient dépassées par les événements et par la réalité et que nous étions au seuil de la grande épreuve. […] Nous avons entendu les premiers éclatements de bombes et le premier effort de nos défenses anti-aériennes. À ce moment Messieurs, je le souligne, l’Allemagne ne nous avait fait parvenir aucune note, aucune protestation, aucun ultimatum[5].

[1] Mai 40.

[2] Histoire des cinémas bruxellois, consultable sur http://patrimoine.brussels/liens/publications-numeriques/versions-pdf/bvah/histoire-des-cinemas-bruxellois

[3] Interview de Jacques Brel, Eric Leguebe, « Brel de la chanson au cinéma », 1972.

[4] Interview de Pierre Brel, Télé tourisme : C’était au temps où Brel bruxellait, Sonuma, 10/03/1998.

[5] La Guerre des ondes, Pascale Tison, Sonuma, 31/03/2015.

À suivre… 

 
 
  
 
 
 
 


Histoire de la Fondation Brel en 12 épisodes
Episode 8/12

 
 
 

Du 19 mars 2003 à avril 2004 à Bruxelles

En 2003, année du 25e anniversaire du décès de Jacques, à l’initiative de Didier Gosuin, ministre bruxellois de la promotion touristique de Bruxelles, en étroite collaboration avec la Commission communautaire, un grand projet regroupe de nombreux évènements culturels autour de l’artiste, dont notre exposition « Brel, le droit de rêver » . lire la suite

 
 
  
 
 

Quelques minutes pour se souvenir : 

 
 
 2003 
 
 Livre - Le droit de rêver 
 
 
Commander le livre Le Droit de rêver
 
 
 
 
 

Les promos du mois d'août

 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Conférence de France Brel

Projection des « Adieux à l’Olympia » et conférence de France Brel à la Maison de Repos Le Vignoble de Braine l'Alleud, le mardi 27 juillet 2021.  

 
 
  
 
 
 
 

Pendant ce mois de juillet, les oeuvres de Jacques Brel ont inspiré… 

 
 
 

Je vous souhaite

Demande de l’association France Parkinson à Paris pour l’utilisation du poème dans une présentation à destination des personnes malades afin qu’elles puissent s’exercer au niveau de leur voix. 

Vesoul

Reprise du titre Vesoul par le groupe Mingawash dans une version métal fusion. 

La Quête

Citée dans le journal Le Pèlerin, dans un cahier spécial réalisé à l’occasion de la nuit des étoiles, publié le 29 juillet.

Les Singes et Les Marquises

Reprises dans le roman « L'Île sirène » qui retrace l'histoire d’amour entre un jeune Marquisien et une sirène. Parution prévue pour novembre 2021 aux éditions Haere Po. 

Voir un ami pleurer 

Dans l’émission de télévision « Bijoux de famille II ». Synopsis : À chaque semaine, notre animateur, Charles Lafortune et 3 invités se réunissent pour nous livrer des numéros exclusifs ayant comme thématique la famille. Devant un public (selon les normes de la santé publique au moment de l'enregistrement) dont leurs propres familles font partie, l'animateur et les 3 personnalités enchaînent les blagues et les observations personnelles qui vont nous faire pleurer de rire. 

 
 
 
 
 

Vos témoignages

« Un moment exceptionnel d’émotions intenses vécues grâce à toutes les archives de la Fondation Brel. Merci infiniment. Je reviendrai. » 

« Pas assez de temps pour tout écouter et profiter de cette voix merveilleuse qu’avait le Grand Jacques. Mille fois merci au hasard de nous avoir mis sur le chemin de la Fondation. » 

 
 
  
 
 
 
 

Association Belge des Paralysés

La Fondation Brel fait désormais partie des activités culturelles proposées par l’ASBL AccessAndGo et l’Association Belges des Paralysés. Découvrez leur catalogue d’activités accessibles ici.

Informations et réservations via l’équipe de AccessAndGo-ABP par email loisir@accessandgo-abp.be ou par téléphone au 02/772 18 95.

 
 
  
 
 
 
 

             

 
 
 

© Fondation Jacques Brel d’utilité publique 2018.

 
 
 
Site Web 
 
Facebook 
 
Instagram 
 
Twitter 
 
YouTube
 
 
 
 
Direct Mail for Mac Ce courrier électronique est géré par Direct Mail pour Mac. En savoir plusSignaler un courrier indésirable